PENSIERO DI CORDOGLIO PER LE VITTIME DI BRUXELLES

Il Gran Maestro Antonio Binni ha inviato al Gran Maestro del Grande Oriente del Belgio, Marc Menschaert ed al Sovrano Gran Commendatore del Sovrano Collegio del Rito Scozzese del Belgio, Gerard Vandecappelle, a nome dell'Obbedienza tutta nonché suo personale, un pensiero di cordoglio per le vittime della strage di Bruxelles
Roma, 23.03.2016

Sérénissime G.M.

Marc MENSCHAERT

Grand Maître

du Grand Orient de Belgique                                      Or. de BRUXELLES

 

Sérénissime Grand Maître,

Très cher Frère Marc,

 au nom de la Gran Loggia d’Italia degli A.L.A.M. di Piazza del Gesù Palazzo Vitelleschi ainsi qu’à titre strictement personnel, j'exprime pour cet horrible événement mes sentiments d’affinité fraternelle et de solidarité pour le deuil qui touche la nation belge et la Communion que tu représentes et pour tous tes Administrés.

 

Il est le fruit de la barbarie la plus rétrograde et nous ramène à un sombre passé qu’il était permis de penser qu’il ne se serait jamais plus répété.

 

Avec une âme blessée par la douleur, je t’adresse en larmes ma triple accolade fraternelle, avec prière de bien vouloir la transmettre à tous les Frères qui composent ta Communion mais avec la certitude au plus profond du cœur qu’à la fin le sens de fraternité prévaudra.

 

Antonio BINNI 

______________________

T.P.S.G.C.

Gérard VANDECAPPELLE 33°

Souverain Grand Commandeur

du Souverain Collège

du Rite Ecossais pour la Belgique                                Z. de BRUXELLES

 

 

Mon très cher Frère,

Très Puissant Souverain Grand Commandeur,

au nom du Suprême Conseil de la Gran Loggia d’Italia degli A.L.A.M. di Piazza del Gesù Palazzo Vitelleschi ainsi qu’à titre strictement personnel, j'exprime pour cet horrible événement mes sentiments d’affinité fraternelle et de solidarité pour le deuil qui touche la nation belge et la Communion que tu représentes et pour tous tes Administrés.

 

Il est le fruit de la barbarie la plus rétrograde et nous ramène à un sombre passé qu’il était permis de penser qu’il ne se serait jamais plus répété.

 

Avec une âme blessée par la douleur, je t’adresse en larmes ma Triple Accolade Fraternelle, avec prière de bien vouloir la transmettre à tous les Frères qui composent ta Communion mais avec la certitude au plus profond du cœur qu’à la fin le sens de fraternité prévaudra.

 

                                                             Antonio BINNI 33°